vendredi 27 juillet 2012

Les pétales noirs des roses de la nuit

Les pétales noirs des roses de la nuit Tombent épars sur mon visage J’aurais désormais le même âge Eternellement vingt ans, mais je t’en supplie ! Ne laisse pas mon corps sans sépulture Que cesse cette terrible torture ! Déjà les animaux de la forêt Sentent mon cadavre Et s’approchent Toi, mon doux assassin, si tu voulais Lui offrir un havre Sous la roche…   Un an à t’aimer à la folie, Un an à t’appartenir, Offert, éperdu… Mais j’ai toujours su Qu’un jour tout allait finir, Qu’un jour tu mettrais fin à... [Lire la suite]
Posté par Milenko à 19:57:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 24 juillet 2012

Le pêcheur et l'être de la mer.

Je devais me rendre à une destination qui n’était accessible que par la mer. À bord du bateau, comme j’étais tout seul et que je ne connaissais personne, je passais le temps en déambulant sur le pont. La nuit était calme et claire. Il n’y avait pas un souffle de vent. Dans l’eau, on pouvait voir se refléter la Lune. Tout à coup, la mer s’agita. Le bateau était balloté d’un côté et de l’autre, et pourtant il n’y avait pas de vent. Dans le bateau, personne n’avait ressenti ce ballotement. Et tout à coup j’entendis s’élever un chant,... [Lire la suite]
Posté par Milenko à 19:46:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 23 juillet 2012

Une effrayante aventure.

Le dernier jour d'octobre, il vaut mieux rentrer chez soi avant la nuit. Surtout quand le chemin passe entre un massif d'arbres morts et secs et un vieux cimetière aux tombes enchevêtrées. Car voici ce qui m'est arrivé. Ce jour-là, ma voiture était tombée en panne le matin au démarrage (en fait, elle n'avait pas voulu démarrer). J'avais donc dû aller travailler à pieds, comme ce n'est pas très loin : une heure de marche environ en coupant par le vieux chemin que l'on ne voit pas de la route. Il y avait beaucoup de soleil, et les... [Lire la suite]
Posté par Milenko à 18:27:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
dimanche 22 juillet 2012

Je croyais que ce n'était qu'une légende...

Et pourtant, un soir, je l'ai croisée, sur le chemin qui passe entre le cimetière et les arbres morts. J'avais enfin réussi à m'échapper du cachot où j'étais retenu. J'avais profité des rayons de la pleine Lune qui éclairait ma prison. Utilisant mon épingle qui retient mon plaid, j'ai ouvert la porte, et j'ai suivi les marches. J'étais pieds nus et j'avais froid. Je me suis élancé sans regarder où j'allais, je voulais m'éloigner au plus vite de la tour. Mais je m'approchais d'un endroit qu'on dit maudit : ce passage du chemin entre... [Lire la suite]
Posté par Milenko à 16:57:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,